Autoblog de sebsauvage.net

Ce site n'est pas le site officiel de sebsauvage.net
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de sebsauvage.net

Une journée (chaude) à Paris

mardi 16 juillet 2013 à 12:03

Hello.

Hier j'étais à Paris. Ça a été l'occasion de rencontrer certains d'entre vous (Kevin Merigot, Hoper et sa femme, Tommy et tous les autres) . Ça a été vraiment très sympa :-) J'avoue que le petit comité d'accueil à la gare (avec les pancartes) était intimidant. Nous étions 15 au restaurant et - ah ! - je crois que Kevin aura une photo de moi à vous montrer ;o) Il a fait très chaud, et heureusement que le serveur a bien voulu nous remettre en salle parce que la terrasse était tout simplement insupportable avec les travaux juste à côté. Ça fait plaisir de pouvoir mettre un visage sur certains noms. Merci à tous. Nous avons squatté le restaurant presque jusqu'à 17 heures, à discuter de tout et de rien.

Je me suis éclipsé pour me rendre dans les locaux de Mozilla France, où j'ai été invité par FING à une discussion sur la réappropriation des données personnelles, avec des gens de chez Mozilla, de la CNIL, de CozyCloud, de Privowny et plein d'autres personnes intéressantes. J'ai enfin rencontré Stéphane Bortzmeyer (avec son T-Shirt Framasoft :).

Je ne peux pas vous rapporter la totalité de la discussion, alors voici quelques points clés:


FING a lancé une initiative afin que les internautes se ré-approprient leurs données personnelles: téléphonie, assurance, supermarchés et autres. Le but est de convaincre les acteurs de privés de donner aux internautes un accès brut à toutes les données les concernant, ce qui permettra par la suite aux internautes de les exploiter eux-même pour de nouvelles applications.

Il y a encore beaucoup de problèmes à résoudre: comment convaincre les acteurs privés et publiques ? Sous quelles conditions récupérer ces données ? (sachant que pour la plupart ce sont des opérations très manuelles lorsqu'elles sont demandées). Comment authentifier les utilisateurs ? (l'adresse email ou postale ne suffit pas). Sous quel format récupérer ces données ? (utiliser des standards existants ou utiliser le format brut fourni par l'entreprise ? Transformer les données ?). Comment les exploiter ? (quelles applications ? comment y accéder ? comment les déployer ?)


CozyCloud apporte un début de réponse: Ils proposent un cloud personnel - un silo de données personnel - où vous pourrez stocker toutes ces informations, et offre une plateforme qui permet de développer des applications pour exploiter ces données. Une sorte de Google AppEngine, mais ouvert et hébergé où vous le voulez. Il gère actuellement diverses applications: mail, contacts, agenda, notes, photos, flux RSS, ToDo, Bookmarks, nirc. (Actuellement les sources sont sur GitHub et tournent sous NodeJS. Pour simplifier l'installation, ils fourniront à terme des machines virtuelles.). Et vous pouvez développer de nouvelles applications pour CozyCloud, dans le langage de votre choix. L'intérêt de CozyCloud est que ces applications collaborent sur votre silo de données personnel qui peut être hébergé chez vous. Bien sûr cela pose aussi des questions sur le modèle de sécurité des applications. Mais l'ensemble est assez bien pensé.


Histoire d'avoir de la matière FING lancera une opération avec la poignée d'entreprises qui ont accepté de se prêter au jeu et 300 personnes volontaire au mois d'août, afin de voir un peu ce qui marche et qui ne marche pas, et comment tout le monde ressent l'expérience. Des concours seront probablement lancés pour inciter à la création d'applications innovantes.

Oui, tout cela est un peu effrayant: Voir toutes vos données, accumulées depuis tant d'années par les entreprises avec qui vous avez eu affaire doit donner le vertige. Mais c'est justement un bon moyen d'en reprendre le contrôle et de les exploiter au mieux, pour votre plus grand bénéfice (Imaginez un exemple tout simple: Surveiller l'augmentation des prix de votre supermarché habituel, et comparer avec d'autres). Mais les applications sont encore à imaginer.

Il se pourrait même que l'accès à vos données personnelles devienne un enjeu. Imaginez: Entre une entreprise qui vous donne le plein accès à toutes les données qu'elle stock sur vous et une autre qui refuse, à laquelle ferez-vous le plus confiance ? Vous avez deviné: Cela pourrait devenir un argument de vente majeur pour les entreprises, qui année après année perdent la confiance de leurs clients (malgré les trombes de cartes fidélité). (Pourquoi croyez-vous que Google a créé Google Takeout ?)

Il y a encore beaucoup de questions, beaucoup de problèmes à résoudre et d'expériences à réaliser avant de concrétiser tout cela, mais c'est prometteur.


Privowny de son côté propose une extension Firefox pour protéger votre vie privée: Non seulement il bloque les traqueurs (à l'image de Ghostery dont je vous rebat les oreilles), mais en prime il permet de tracer quelles information vous avez donnée à qui: numéro de téléphone, adresse postale, etc. Vous voulez savoir à quels sites vous avez donné votre numéro de téléphone ? Privowni vous affichera la liste (bien sûr il n'enregistrera qu'à partir du moment où il est installé).

En prime, il vous affiche les centres d'intérêt que les réseaux publicitaires ont identifié chez vous, et propose aussi un service d'email jetable permettant de ne pas avoir à donner son adresse email réelle (et prochainement aussi des numéros de téléphone jetables, pour éviter d'avoir à donner son véritable numéro de téléphone).

Toutes ces données sont chiffrées côté client avec un système clé publique/clé privée. Privowny ne peut donc pas voir le contenu des données chiffrées. Vous pouvez à tout moment choisir de chiffrer ou non une donnée, ou l'effacer. Vous pouvez également à tout moment exporter la totalité de vos données au format jSon et tout effacer chez Privowny. Côté business model, Privowny envisage des services payants supplémentaires (modèle freemium). Un exemple ? Si vous voulez effacer ou rectifier une donnée vous concernant, Privowny se chargera pour vous de faire la démarche auprès de l'entreprise. Privowny réfléchit également à l'ouverture des sources de son service.


Il sera intéressant de voir comment tout cela évolue.

Quant aux locaux de Mozilla France, c'est la grande classe.

Source : http://sebsauvage.net/rhaa/index.php?2013/07/16/10/03/25-une-journee-chaude-a-paris